Forums

Espace d'échanges et de discussions ouvert à tous

Fil d’Ariane du forum – Vous êtes ici :ForumParapente: Le coin des volantsWE parapente à Orcier
Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

WE parapente à Orcier

Nous nous sommes retrouvés à quatre samedi pour profiter de la fête du club les CHOTO – pour Club des Hommes Oiseaux Thonon-Orcier.

 

Au programme : test de matériel, bonne chère et ambiance à l’avenant !

 

Arrivés en fin de matinée, nous avons eu le temps de régler nos sellettes chez Sup Air (merci !) et de choisir l’aile à tester avant de sauter dans la navette pour un premier vol. Je la joue tranquille et opte pour la Kudos 2 de Sky, la grande sœur en entrée de B de ma fidèle FIDES.

 

Une fois au décollage, nous découvrons un site dont le panorama et la belle pente herbeuse n’invitent qu’à une chose : s’envoler.

Le temps de nous préparer (nous ne sommes pas seuls !!!), il est 13h. Un peu trop tard pour le vol tranquille du matin, un peu trop tôt pour que les conditions d’après-midi soient établies. Après le réglage du matériel (merci Patrick !), je m’élance en face voile : aucune difficulté avec cette nouvelle aile, malgré la fébrilité de tester un nouveau matériel sur un nouveau site -  oui, je sais, ce n’est pas la meilleure chose à faire, ma seule excuse étant que je pensais être en conditions calmes.

Ce qui n’a pas été tout à fait le cas… Je me suis donc retrouvée à faire le « yoyo » sur la première crête, sans pouvoir dire si c’était normal ou à cause de mon manque d’appropriation de l’aile. Les discussions après l’atterro – sur un terrain très confortable, en mode Doussard – confirment la première option.

 

Après avoir déjeuné sur le pouce, rejoints par Richard et Stéphane, c’est le moment du 2e vol. Nous croisons aussi Baptiste, du club Entre Ciel et Terre, que nous avions eu le plaisir de recevoir plus tôt cette année.

Je choisis de revenir à la raison : découvrir le site en mode « thermiques » avec mon équipement. Cela m’a confirmé que je ne m’étais pas si mal débrouillée avec la Kudos 😊. Par contre, pas simple d’enrouler, car nous sommes encore plus nombreux que le matin pour assez peu de thermiques intéressants – La Forclaz avait de la compétition ! Au point que, à surveiller le monde en approche, j’en oublie de vérifier ma hauteur sol et dois aller me vacher… sur un chemin, entre deux champs de luzerne !!! Au moins, dans tout ça, un peu de précision d’atterrissage 😁. Et ce coup-ci, je suis suffisamment montée pour  voir le Mont-Blanc !!!

 

Après avoir hésité entre la baignade dans le Léman à 15 minutes de là ou un 3e vol, Stéphane et moi décidons de rempiler. Je reprends la Kudos, puisque ce sera – bien entendu ! - un petit vol du soir tranquille. Patrick et Richard nous accompagnent au déco. pour le soutien moral… et technique. Car entretemps, il est 18h30 bien tassé, il y a encore plein de monde au déco. et… le vent était en train de passer arrière. Je fais deux tentatives ratées sur le site officiel, cf ma course légendaire qui ne me permet pas de compenser ; et sans doute un peu de fatigue. J’ai du mal à lâcher, histoire de faire ce 2e vol avec la B. Donc en voyant que certains pilotes vont décoller sur une pente à l’arrière du déco., où il y a de bonnes bouffes bien alignées, je suis le mouvement. Je finis par partir, non sans mal, sauvée par la pente : clairement pas un déco. de brevet ! 🙄 Je ne regrette néanmoins pas d’avoir insisté, le reste du vol est un vrai plaisir, dans un air calme, une aile avec laquelle je joue – enfin - un peu et un paysage de couchant sur le Léman pour récompenser mes efforts.

 

Je voudrais surtout terminer sur cette première journée de vol en remerciant Marc, le revendeur Sky, pour ses explications, ses conseils et sa patience ! La Kudos est effectivement une aile facile à prendre en main, en permettant de progresser doucement en catégorie.

 

Le seul inconvénient de ce troisième vol est que nous arrivons trop tard pour la fameuse fontaine de mojito. Cela ne nous empêche pas de passer à l’apéro., puis au dîner : délicieux et bien servi !, agrémenté au dessert par les premières notes du groupe rock en concert ce soir-là. Le temps de monter nos tentes, nous revenons écouter Test : plus de deux heures sans pause, d’excellents musiciens de rock qui s’attaquent avec succès à des morceaux d’anthologie des années 80. Impossible de décrocher avant minuit bien tassé, et encore, parce qu’il faut assurer un minimum pour le « marche et vol » du lendemain matin. Le 1er, pour ce qui me concerne.

 

Sur le pont à 7h, expresso (merci Stéphane !), rangement du campement et café/croissants gracieusement proposés par CHOTO, nous sommes en lice pour les inscriptions à 8h et le départ à 9h pétantes en direction de la chapelle des Hermiones, 750 m plus haut. Nous sommes 38 à en prendre le chemin.

Heureusement, pour la circonstance ets sur les conseils du vendeur de Sup Air, j’ai emprunté l’Eikos 2, voile montage de 2,45 kg. Avec ma radical 3, cela fait merveille : un packetage de 7kg tout compris, qui me suffit amplement pour la montée, en grande partie dans la forêt, heureusement, que je boucle en un peu plus de 2h. Les premiers sont au sommet en 48’… oui, bon, c’est comme ça !

Dans l’intervalle, Fred arrive comme prévu et s’organise pour monter au déco. officiel : pas simple, les navettes sont pleines.

De notre côté, après avoir parcouru un ultime chemin de croix (je n’invente rien !!!), nous découvrons un déco. au panorama aussi impressionnant que le premier. Et une fois encore, presque pas de vent : au moins, il n’est pas arrière ! Le temps de me préparer et d’observer les autres décoller, je reste la dernière : je suis partagée entre le plaisir d’avoir le site pour moi et l’appréhension de m’y retrouver seule avec une voile que je ne connais pas. Appréhension totalement inutile : je prends le temps d’attendre une petite bouffe qui, bien que léger travers, me permet de lever l’Eikos2 sans y penser. Et l’expérience de la veille m’aura au moins servi ce matin-là : malgré les 2h de marche, je trouve assez d’énergie pour mettre  la course qu’il faut au déco. !

S’ensuit un petit vol de 10 min. qui laisse le temps de profiter du paysage.

L’atterrissage était ponctué d’un lancer de précision dans une cible à côté du terrain avec consigne de se poser ensuite en sécurité dans le terrain… je n’ai assuré que la 2e partie. Ce qui n’empêche pas que je reçois un lot de participation : même si je ne m’y attendais pas, ça fait toujours plaisir !!!

 

Une NOTAM autour de Genève ne permet pas un vol d’après-midi, il faut être posé à 14h au plus tard. Stéphane se joint à Fred pour un dernier vol, tandis que Patrick et moi avons notre compte.

La journée se termine à l’ombre (!), en papotant autour, qui d’un (quelques !) verre-s, qui d’une glace ou d’une barquette de frites, de nos expériences diverses avant de nous rentrer.

 

En résumé : un week-end réussi !!!

 

PS: vidéos visible sur notre compte Instagram

Fichiers téléversés :
  • Vous devez vous connecter pour avoir accès aux fichiers mis en ligne (uploadés).
Frédéric et Julien ont réagi à ce message.
FrédéricJulien

Merci Pascale pour ce magnifique récit. Un grand bravo pour ta participation à une compétition de "Marche & Vol".
Fred

Evènements

Météo