Bon vol Kiney

Georges PERRET dit Kiney
5 novembre 1927 – 4 novembre 2020


Il nous a quitté la veille de ses 93 ans.
Gymnaste dès l’âge de 7 ans à l’Allobroge, puis entraineur.
Il découvre le parachutisme lors de son service militaire. Il encadre les formation «Préparation Militaire», ce qui lui permet de sauter car à cette époque il n’y avait pas encore de Parachutisme civile.

Avec des amis, ils fondent le Para Club d’Annecy en 1957, il a effectué 2500 sauts en France et à l’étranger malgré un emploi du temps professionnel bien chargé et sa famille.

1978 à Mieussy, il effectue son premier Vol de Pente, première appellation de ce qui va devenir le Parapente, puis en 1979 il crée avec Gérard BOSSON et Michel DIDRICHE «Les Choucas», le premier club de Parapente avec les statuts déposés en préfecture. Ils font reconnaître cette nouvelle discipline à la Fédération Française de Parachutisme.

1985, désirant faire une structure sur Annecy, il est à l’initiative du club parapente Annecy Vol de Pente dont il devient le directeur technique. Le massif du Semnoz lui tient à coeur et devient son terrain de pratique de prédilection.

1989, création de Virage Annecy, club école parapente, dont il sera un moniteur très actif et un sage, une gentillesse à toute épreuve et avec toujours une ou plusieurs blagues à raconter.
Impliqué dans la vie fédérale, il a été également membre du Comité Départemental de Haute-Savoie et de la Ligue de Parachutisme Dauphiné-Savoie.
Il n’a jamais cessé de communiquer sa passion du parachutisme et du parapente, il adorait le contact des jeunes et des moins jeunes.

Toujours sur le terrain pour guider les élèves jusqu’en automne 2019, puis il a continué d’être fidèle et disponible à son club, donner des conseils avec toujours le même dévouement basé sur la valeur de l’esprit du bénévolat et de l’associatif.
Tu as pris ton dernier envol dans le ciel qui t’a donné tant de joies et de plaisirs.
Un personnage haut en couleur nous a quitté.

Merci Kiney pour tout ce que tu nous as apporté et tous ces moments partagés ensemble.

Je me souviens de notre première rencontre il y a déjà 22 ans, tant de souvenirs, de vols, de fêtes, de partages, de rires, bénévole engagée depuis la première heure tu as su faire partager ta passion du parapente à tant de pilotes. Pionnier tu fus, pionnier tu resteras , tu as fait parti de cette joyeuse bande de fou qui ont cru qu’il était possible de décoller avec une voile de parachute du sommet d’une montagne, et il en fallait de la folie pour raser des sapins avec des voiles avoisinant les deux de finesse.
On te doit à toi et pas mal d’autres, le bonheur de voler sur des sites que vous avez défrichés, des structures d’enseignements que vous avez contribués à mettre en place , créer des règlements pour structurer nôtre activité et tant de chose que n’aurions pas eu si vous n’aviez pas été là.
Le parapente est une grande famille, chaque disparition nous touche, la tienne particulièrement.
Merci pour tout kiney repose en paix
.

Pierre
Tu nous as quitté ce mercredi 4 novembre laissant place au chagrin et aux regrets.
Regret de ne pas t’avoir mieux connu, regret de n’avoir pas eu le temps de profiter de tous tes enseignements et de ta longue expérience.

Tu as aimé ce club plus que toi-même, tu l’as animé avec passion et as su transmettre autour de toi, les valeurs du sport, de l’entraide et de la solidarité, jusqu’à ton dernier souffle.
Le geste sûr et la méthode parfaite, tu pliais encore nos parachutes de secours, il y a trois semaines, à peine.
Je voyais bien, ces derniers temps, que nos conversations aux permanences de club t’ennuyaient mais lorsqu’il s’agissait de parapente, alors ton visage s’éclairait soudain et des étoiles brillaient dans tes yeux. C’est cette image de toi que je garderai dans mon cœur.
Virage Annecy est orphelin, notre club a perdu son guide. Mais comme tu l’as souhaité, Virage Annecy poursuivra ton œuvre car tu nous as transmis l’essentiel : L’amour du vol libre, le désintéressement et le don de soi.

Ton élève

8 Comments

  1. Je garderais de toi Kiney :
    – ce visage éclairé d’une joie de vivre communicative et ce sourire jusqu’à il y a peu s’est subrepticement estompé.
    Et pourtant il y a encore quelques semaines tu nous racontais une nouvelle blague, sortie de je ne sais quel grimoire dont toi seul avait le secret.
    – cette énergie qui nous faisait repartir de l’avant, lors d’un petit coup de mou au déco et qui nous motivait lorsque nous n’allions pas suffisamment vite à nous préparer.
    – cette abnégation pour ton sport, ce sport que tu as sus transmettre si bien, si loin, si haut, couplé à cette passion qui était tienne et qui m’a certainement fait perdurer en notre club.
    Merci de tes bons conseils Kiney et bon vol, celui-ci restera certainement magistral.

  2. Que dire de toi Cher Kiney si ce n’est que tu étais un grand Monsieur qui nous a tous beaucoup appris sur la Vie. MERCI à toi j’ai toujours apprécié tant ta compagnie, je me souviens non seulement de l’intérêt énorme que tu portais au Parapente dont tu étais un des précurseurs, mais aussi la sensibilité, la joie de vivre et ton humour qui me plaisait tant. Je te regretterai infiniment, reposes-en paix Cher Kiney, je t’embrasse et je n’oublie pas ta Chère Odette si précieuse. Valérie.

  3. Un chèque en bois émis par la banque de l’amitié… Voilà qui te caractérise bien Kiney !
    Je te remercie de tout mon coeur pour ta générosité et ton abnégation au service de belles valeurs sportives et humaines.

    David

  4. Au prochain vol, peut être qu’on te croisera la haut, peut être mème qu’on se fera engueuler, et mème que ça nous fera vachement plaisir. Merci pour tout, Kiney.
    Jean Claude

  5. Que dire de plus qui ne soit illustré par cette photo ???

    Kiney et son regard bleu pétillant, qui se faisait noir quand ça ne bougeait pas assez vite à son goût.
    Son sourire rayonnant, accompagnant tout ce qu’il pouvait partager avec nous.
    Son humour, avec ses blagues improbables sorties d’on ne sait où, qui meublaient les permanences du club ou les attentes au déco.
    Son engagement sans faille et communicatif pour le club – et le vol libre en général.
    Ses coups de gueule aussi, quand il trouvait que nous n’étions pas à la hauteur.

    Merci Kiney d’avoir su si bien faire sortir le meilleur de nous-mêmes ! Nos carnets de vol resteront toujours bien à l’abri grâce à toi, tu pourras continuer à suivre nos évolutions.

  6. Kiney !
    Notre passion commune nous a fait nous rencontrer.
    Quelle belle rencontre, que de beaux moments.
    Grâce à toi, je voyage de bulles en bulles, de monts en monts sans toucher terre.
    Simplement du bonheur, du vrai bonheur.
    Merci à toi, Kiney.
    Merci d’avoir partagé ton temps.
    Merci d’avoir partagé ton savoir.
    Merci d’avoir partagé tes anecdotes.
    Tout simplement merci, kiney !

  7. Kiney, merci pour ta bienveillance, tes conseils et cette voix dans la radio qui me revient souvent en vol : “Profite ! Parle à ton aile, dis lui que tu l’aimes.” et le sourire que ça provoque à chaque fois.

    Merci également de nous avoir patiemment autant attendu à l’attero, dans le froid ou sous le soleil, d’avoir veillé sur nous et de nous avoir transmis autant l’amour du parapente.

    Encore merci pour tout.

  8. Cher Kiney,

    Récent parapentiste je n’ai pu te croiser que deux fois cette année lors des permanences du club mais j’ai apprécié ton humour et ton souhait de partager les conseils qui font un vol en sécurité.
    J’espère pouvoir voler autant que toi, et garde dans mon souvenir la précision du pliage des secours que tu maîtrisais à la perfection.

    Pour tout cela, merci !
    Stéphane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.